Tabac à rouler :

Beaucoup plus nocif qu’une cigarette classique !

A l'annonce du paquet à 10€, de plus en plus de fumeurs se tournent vers le tabac à rouler (35% des fumeurs en 2016). Entre 2008 et 2016, les ventes ont doublé en France, surtout chez les jeunes. Il en est de même pour le cancer du poumon …  Et ce cancer connaît une augmentation fulgurante dans la tranche des 30-35 ans.

3 à 4 fois moins chers que les cigarettes, le tabac à rouler jouis encore d'une réputation largement usurpée, basée sur des mensonges de marketing et de fausses idées : il serait moins toxique, plus naturel, dénué d’additifs… Tout cela est faux !

 

La toxicité du tabac à rouler est supérieure à celle de la cigarette : la quantité de nicotine (pesticide), de goudron et de dioxyde de carbone qu’inhale un fumeur avec une cigarette roulée à la main est 3 à 6 fois supérieure à celle des cigarettes industrielles et dégage davantage de CO2. Ce chiffre varie en fonction du type de tabac, du papier à cigarette et de la façon dont la cigarette a été roulée.

"Le tabac à rouler émet cinq à six fois plus de particules fines cancérogènes que le tabac ordinaire", d'après le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris. "C'est beaucoup plus toxique, beaucoup moins cher et c'est un produit utilisé principalement par les jeunes".

Le magazine « 60 millions de consommateurs », qui a fait tester dix marques de tabac en laboratoire, rapporte que les teneurs en goudrons et en nicotine affichées sur les paquets sont « largement sous-estimées ». Les marques Gauloises ou Old Holborn, par exemple,  contiennent  « trois à six fois plus de goudrons » que la cigarette en paquet : entre 36 mg et 68,8 mg par cigarette roulée à la main contre 12 mg par cigarette classique.

La valeur limite des 10 mg de goudrons libérés (ISO 3308) par cigarette se consumant de façon standard est largement dépassée avec le tabac à rouler.

S'il était conditionné sous forme de cigarette, ce tabac serait aussitôt interdit dans tous les pays européens du fait de sa trop grande toxicité.

 

Le tabac à rouler est une préparation spécifique comportant comme les cigarettes classiques beaucoup de produits chimiques, auxquels s’ajoutent des substances toxiques (conservateurs) destinées à éviter que le tabac ne sèche trop vite, ne moisisse ou ne s’agglutine.

Enfin, la combustion des cigarettes roulées est plus chaude. Même si le tabac est tassé dans la cigarette, il y aura toujours plus d’air entre les fibres, ce qui attise la combustion. Par cette chaleur plus élevée, les substances toxiques se libèrent avec plus de force et pénètrent plus profondément dans les voies respiratoires.

L'Espace Clé,

26 Grand Rue

34800 Canet 
 

L'Espace Ressources
2, rue Bara

34800 Clermont l'Hérault

Maitre Praticienne en Hypnose

Sophrologue certifiée

Membre du réseau :

Tél : 06 26 41 30 14

  • White Facebook Icon

© 2017 par C. Gormand. Créé avec Wix.com